LES Musiciens de l'ensemble

 

© Élise De-Bendelac

Pierre Badol commence la musique au Conservatoire de Saint-Étienne où il obtient un prix de cor à 16 ans. En 2009, il intègre le Pôle Supérieur au Conservatoire Régional de Paris chez Vladimir DUBOIS (super-soliste de l'Opéra de Paris) et en 2011, il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient trois ans plus tard sa Licence mention Très Bien à l'unanimité. 

Pierre est régulièrement invité par les grands orchestres nationaux français comme l’Orchestre de l’Opéra National de Paris, le Capitole de Toulouse, l'Orchestre National de France, celui de Lyon, de Lille, de Lorraine, de Montpellier mais aussi l'Orchestre de Chambre de Paris, l'Orchestre de l'Opéra de Lyon, ainsi qu'à l'étranger par l'Orchestre de la Suisse Romande, l'Orchestre de Chambre de Genève, l'Orchestre de la Radio de Varsovie et l'Orchestre de l'Opéra de Cottbus. Il se produit également en soliste accompagné par diverses formations : l'Ensemble Court-Circuit, l'Ensemble Telemann, l'Orchestre de l'Opéra de Cottbus, l’Orchestra Filarmonica del Friuli Venezia Giulia, l'Orchestre Pasdeloup, l'Ensemble Nouvelle Portée, l'Orchestre Les Bagatelles, l'Orchestre Lutetia, l'Ensemble de Poches, le Paris Percussions Group…

Il est lauréat des concours internationaux de Porcia et Chieri (Italie) et du FMAJI (France). 

En 2011, Pierre devient cor solo de l'Orchestre Lamoureux. Il est aussi cor solo de l’ensemble Furians et du Sinfonia Pop Orchestra. Il compose et arrange les pièces, écrit les textes, les spectacles et les vidéos du quatuor HORNormes.

En 2017, il obtient le premier prix du concours international de composition de Festyvocal - Le Corbusier (France).

 

© Élise De-Bendelac

Après avoir obtenu le Diplôme d’études musicales du Conservatoire de Poitiers, Clément Charpentier-Leroy intègre le Conservatoire de Rueil-Malmaison dont il reçoit le Premier Prix de cor puis le Pôle Supérieur de Paris-Boulogne-Billancourt au sein duquel il obtient un Diplôme de formation à l’orchestre. Il poursuit son parcours musical au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dont il est diplômé en 2014. 

Parallèlement à ses études instrumentales, il s’intéresse vivement à l’histoire de la musique et est diplômé de l’Université de la Sorbonne en musicologie.

 

Au cours de ses études supérieures, Clément Charpentier-Leroy parcourt l’Europe au sein d’orchestres de jeunes sous la baguette de chefs prestigieux. Il est invité par l’Orchestre des Jeunes de l’Union Européenne, le Schleswig-Holstein Musik Festival, le Gustav Mahler Jugendorchester, le Verbier Festival Orchestra, dont il est désormais membre du jury lors des recrutements. Il est régulièrement invité par de nombreux orchestres de renommée tels que l’Orchestre de l’Opéra National de Paris, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, le Verbier Festival Chamber Orchestra… 

 

Lauréat du Concours International de Chieri, il fait partie de l’Orchestre de la Suisse Romande depuis 2014. Parallèlement à son métier de musicien d’orchestre, son vif intérêt pour l’enseignement l’amène à intégrer la Haute Ecole de Musique de Genève dont il est diplômé d’un Master en pédagogie musicale en 2018.

 

© Élise De-Bendelac

Alexis Crouzil est né en 1990. Il débute la musique en 1998 dans une petite école de musique à Varilhes, en Ariège, et commence le cor à l’âge de 12 ans.

Il intègre ensuite le Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse en 2004 où il obtient son prix en 2008.

Alexis décide alors de se lancer sur la voie professionnelle et entre dans le cycle spécialisé du Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, dans la classe de Vladimir Dubois (cor super-soliste de l'Opéra de Paris).

Deux ans plus tard, il reçoit son prix avec félicitations ainsi que le diplôme de Formation à l’Orchestre du Conservatoire Régional de Paris. 

En 2011, Il intègre la classe d’André Cazalet (cor solo de l'Orchestre de Paris) au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Alexis se perfectionne au sein de l'Orchestre Français des Jeunes et collabore ensuite avec de grands orchestres tels que l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Opéra National de Paris  l’Orchestre National de Lorraine, l'Orchestre National de Montpellier, Sécession Orchestra, l'orchestre de musique de films Sinfonia Pop Orchestra...

En 2012, il est nommé cor solo de l’Orchestre National de Lyon puis intègre en 2015 l’Orchestre de la Suisse Romande de Genève au poste de cor solo remplaçant.

Désireux d'enseigner et de transmettre sa passion pour le cor, Alexis fait partie de l'équipe pédagogique de l'académie Eurocuivres en France et en Asie. 

 

© Élise De-Bendelac

Né en 1991 Maxime Tomba a commencé ses études musicales de cor au Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles dans la classe de Gilles Mahaud où il obtient son prix en 2010. La même année, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe d'André Cazalet (cor solo de l'Orchestre de Paris) où il obtient sa Licence en 2013 et son Master en 2015. 

Lors de master classes ou de stages, il reçoit les conseils de grands maîtres du cor comme Jean-Michel Vinit, Benoît de Barsony, Marie-Louise Neunecker, Kerry Turner, Francis Orval, Andrew Bain, Radovan Vlatkovic ou encore Radek Baborak.

En 2015, c’est à son tour de donner des master classes au Conservatoire de Versailles et au festival Eurocuivres.

Maxime est régulièrement appelé dans les orchestres nationaux comme l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, l'Orchestre National de Lille, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre National d’Ile-de-France, ainsi qu'à l’Orchestre de Bretagne et l'Orchestre de Paris où il a joué sous la baguette de grands chefs comme Pierre Boulez et Herbert Blomstetd. 

En 2011 et 2013 Maxime participe successivement à l'Orchestre Français des Jeunes et au Pacific Music Festival.

Il est aussi membre fondateur et cor solo du Sinfonia Pop Orchestra. Il a participé à l’académie de l’Opéra de Paris durant la saison 2013-2014 et intègre l'Orchestre des Lauréats du Conservatoire de 2016 à 2018. 

De 2013 à 2016, il est cor solo de l'Orchestre des Pays de Savoie, et depuis 2016, il devient cor grave de l'orchestre de Chambre de Genève.

 

Les invités du quatuor

François Lugue et Alban Beunache sont des amis fidèles du quatuor. Dès que les HORNormes ont besoin d'eux, ils répondent présent et participent donc à plusieurs festivals avec l'ensemble.

François Lugue commence le cor au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nantes dès l'âge de 7 ans dans la classe de François MERAND et étudie en parallèle le piano.

Il intègre en 2011 le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe d'André CAZALET (cor solo à l'Orchestre de Paris) où il obtient sa Licence en 2014.

François s'est déjà produit dans de nombreux orchestres en France tels que l'Orchestre National des Pays de la Loire, l'Orchestre de Tours, l'Orchestre Pasdeloup, l'Orchestre Lamoureux,  l'Orchestre de Pau... mais aussi à l'étranger dans l'Orchestre de l'Oural avec lequel il a joué aux Folles Journées de Nantes, l'Orchestre de la Spira Mirabilis en Italie, ainsi que l'International Mahler Orchestra en Allemagne. 
Depuis novembre 2013, il poursuit son aventure musicale au sein de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse.

Alban Beunache, né en 1989, commence la musique à l'âge de 6 ans par le piano. Après quelques années de pratique de la percussion,  il choisit finalement le cor à l'âge de 12 ans. Il se perfectionne ensuite au Conservatoire à Rayonnement Régional de Douai dans la classe de Guy Mouy puis avec Vladimir Dubois (super-soliste de l'Opéra de Paris) au Conservatoire  Régional de Paris avant de rentrer 1er nommé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jacques Deleplancque (cor solo de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse).

Il joue régulièrement dans différents orchestres (Capitole de Toulouse, Opéra de Paris, Opéra de Lyon...). Passionné par la musique de chambre il a créé le quintet Odyssée en 2013 .

Alban occupe la place de cor co-soliste à l'Orchestre National de Montpellier de 2017 à 2018 avant de devenir cor solo de l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg.

© Sheldon Cooper